Découvertes Maternité Portage Puériculture

L’écharpe SeaCell Jungle de Néobulle

SeaCell Jungle

Porter, passionnément. Et découvrir de nouveaux moyens de portage, aussi. Parce qu’à l’époque où je portais Matys, il y a 8 ans, je n’avais jamais entendu parler d’écharpes tissées. Alors je suis bien contente d’avoir pu découvrir la SeaCell Jungle de Néobulle : une merveille.

Echarpe tricotée ou écharpe tissée

Topo express pour les personnes qui débutent ou les curieux qui passent par là : quand on parle de moyens de portage, il faut distinguer l’écharpe tricotée et l’écharpe tissée :

L’écharpe tricotée est à base de coton et (ou pas) d’élasthanne : elle a donc un petit côté « extensible ». Elle offre une sensation cocon, tout doux. En général, elle convient aux bébés jusqu’à 8 kilos. De notre côté, quand Noam a passé ce cap, j’ai rangé nos écharpes tricotées.

L’écharpe tissée, comme la SeaCell Junlge, est tissée à partir de coton, de lin, de laine ou… de SeaCell. Une matière issue des algues, qui détient des propriétés thermorégulantes. Quand on sait que nos bébés mettent au environ 18 mois avant de réussir à auto-réguler leur température, on se dit qu’elle a été très bien pensée. Et surtout, l’écharpe tissée aura offrira un excellent soutien au fil des années : le serrage s’effectue « pli par pli » et est donc précis. Côté porteur, confort assuré !

Hop, je profite de cet article pour faire deux petits rappels essentiels :

  • Echarpe tricotée = deux couches de tissu minimum sur bébé
  • Echarpe tissée = une couche de tissu minimum sur bébé

À titre personnel, c’est durant l’été que mes écharpes « tricotées » on commencé à atteindre leur limite en termes de soutenance et de conservation de la chaleur. Je trouve la SeaCell plus respirante et légère.

SeaCell Jungle physio

Et pour que le portage soit « physiologique » et respecte la morphologie de votre bébé, on se cale sur le combo gagnant :

  • Bébé à porté de bisous
  • Dos arrondi
  • Genoux plus haut que les hanches (position « M »)

L’écharpe SeaCell Jungle de Néobule

Je l’ai aimée dès que je l’ai eu entre mes mains : le tissu est souple et l’effet « pile ou face » est clairement canon. Le motif m’a fait penser aux plantes tropicales de Guadeloupe, où habite une partie de notre famille. Autre détail bien pensé : l’étiquette marquant le centre de l’écharpe se trouve des deux côtés du tissu. On ne s’emmêle pas les pinceaux, selon le recto ou le verso : on peut nouer facilement des deux côtés grâce à ce repère visuel. Les lisières sont aussi très bien marquées : c’est un gros point fort lors du serrage.

Pour la composition, on est à 90% sur du coton et 10% de SeaCell. Matière issue des algues, donc : oui, chez Néobulle, on maîtrise les végétaux à travers soins et écharpes (je vous parlais ici de la façon dont leurs huiles nous ont aidé avec les poussées dentaires de Noam) ! Enfin, elles sont fabriquées en France, à partir de coton certifié GOTS.

Bon, honnêtement, n’étant pas une pro du portage, j’ai été impressionnée par la taille de l’écharpe : 4,6m. Et puis j’ai compris que plus on a de longueur, plus le nombre de nœuds que l’on peut réaliser est élevé !

On a débuté avec l’enveloppé croisé en ventral, grâce au super tutoriel vidéo disponible sur leur site. Et j’ai découvert le noeud koala que j’ai hâte d’essayer durant les vacances !

Et le portage dos ? Il est également possible, évidemment. D’ailleurs, en cas de besoin n’hésitez pas à vous rapprocher d’une monitrice de portage : elles sauront vous conseiller les nœuds les plus adaptés à vos besoins.

Et le portage face au monde ? Il est déconseillé, pour quatre raisons qui parlent d’elles-mêmes :

  • Face au monde, les sens de bébés sont sursollicités
  • Il ne peut pas « fuir » ces sollicitations en se nichant dans votre cou
  • La position physiologique avec les genoux au-dessus des hanches n’est pas possible
  • S’il s’endort, sa tête tombera en avant, ce qui n’est pas confortable,

En résumé

Coup de cœur total pour l’écharpe SeaCell Jungle de Néobulle ! Pour son apparence autant que pour ses qualités en termes de soutien et de confort, même avec un bébé de presque 11kg. L’expertise de la marque et de l’équipe qui œuvre en coulisse (avec, entre autre, une psychomotricienne), se ressent dès la première utilisation. Surtout, c’est une écharpe évolutive, qui durera dans le temps au fur et à mesure que votre enfant grandit. Côté nouages, pour un bébé de moins de quatre mois, on s’orientera vers le croisé enveloppé. Et pour un bébé plus grand, vers la position koala. Mais il existe un tas de noeuds à découvrir sur internet et youtube, pour les plus curieux.

Et si vous avez des questions, j’essayerai d’y répondre au mieux. Ou… de vous orienter vers une monitrice de portage qui sera en mesure de vous éclairer.

1 commentaire

  1. […] Des écharpes (tricotées et tissées, j’avais notamment essayé la SeaCell Junlge) […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *